Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 18:04

> >

Béthune : « Après le système Mellick, le système Gacquerre est en marche »

Publié le 03/10/2014

PAR ELSA LAMBERT-LIGIER

L’ancien maire a laissé passer six mois après l’élection de son successeur, Olivier Gacquerre, pour s’exprimer. Stéphane Saint-André se dit globalement inquiet devant ce qui peut paraître de « l’amateurisme » et compare Olivier Gacquerre à Jacques Mellick.

 L’ancien maire Stéphane Saint-André juge « irresponsable et dangereux le comportement de l’actuel maire ». L’ancien maire Stéphane Saint-André juge « irresponsable et dangereux le comportement de l’actuel maire ».

« Olivier Gacquerre développe une mégalomanie à la Jacques Mellick. » Qu’est-ce qui permet à Stéphane Saint-André de faire ce parallèle osé ? « Il annonce qu’une patinoire va être construite, une salle des sports… Des équipements qui seraient pris en charge par l’agglomération. J’en doute et je rappelle que le manège du centre hippique a été un combat de longue haleine. »

Stéphane Saint-André se rappelle la promesse de campagne de son ancien premier adjoint : une baisse de 15 points du taux de la fiscalité locale sur la durée du mandat. « Non seulement cette baisse ne sera pas au rendez-vous, toujours pas de plan Sully à l’horizon, mais au contraire, on va avoir une hausse d’impôt », estime le député.

« La majorité se vante de lancer de nombreux chantiers mais il y a toujours eu des chantiers. Ceux qui ont été lancés depuis l’élection ont été décidés par l’ancienne municipalité, comme la médiathèque Buridan, rapporte l’ancien maire. Seuls deux chantiers sont au crédit d’Olivier Gaquerre. La place du 4-Septembre a été faite à la va-vite : elle est jolie mais elle n’est pas nivelée, il y a des bosses partout. Et les places pour handicapés n’avaient pas été prévues. »

Quant au parking Louchart, « je ne l’avais pas jugé prioritaire car c’était à faire dans l’aménagement global du quartier ». Il évoque un souci, l’écoulement des eaux pluviales. « La municipalité a agi dans la précipitation. J’ai peur que la salle Louchart soit inondée. On est dans l’amateurisme, dans les coups de communication. Beaucoup d’esbroufe et beaucoup de risques pour l’avenir. »

Stéphane Saint-André n’est pas tendre non plus à propos de la gestion du personnel : « Beaucoup d’arrêts maladie, le directeur de cabinet part déjà, le nouveau directeur général des services est membre de Béthune notre ville (BNV) et le nouveau directeur des services techniques est un ami d’Olivier Gacquerre. Des membres de BNV ont été embauchés au service Interventions, à la direction général des services, à la Maison des associations… À l’inverse, on dit à d’autres salariés ou des gens qui ont terminé leur contrat : Vous avez une étiquette politique dans le dos. Idem pour les associations : on leur a dit qu’il faut faire allégeance. »

La conclusion de Stéphane Saint-André est cinglante : « Alors qu’on avait un beau projet de développement urbain pour les vingt ans qui viennent, des finances assainies, Jaques Mellick est revenu. Il a fait élire Olivier Gacquerre. Par sa volonté de faire des opérations de prestige et sa politique, Olivier Gaquerre est un disciple de Jaques Mellick. Après le système Mellick, le système Gaquerre est en marche. »

Des chantiers remis en question

« La nouvelle équipe municipale remet en question un certain nombre de projets que nous avions pour les vingt ans à venir et que nous avions présentés à la chapelle Saint-Pry en 2010 », regrette l’ancien maire.

Stéphane Saint-André cite le cas de l’écoquartier Testut. « Nous avions prévu plus de logements et donc plus de rentrées fiscales. C’est au point mort. L’aménageur Adévia devait faire le portage financier du projet, la ville n’ayant ainsi pas besoin de sortir d’argent cash. Si on sort de cette opération, c’est plusieurs millions d’euros qu’il faudra mettre. »

Le député parle aussi de la rue de Lille. « On avait un beau projet d’aménagement. Les premiers terrains ont été rachetés par l’Établissement public foncier (EPF) qui a fait des démolitions pour 1 M€ et a dépollué (400 000 €). Le panneau d’information de Vilogia a été retiré. La nouvelle équipe parle d’y faire des équipements sportifs notamment mais la ville n’a pas les moyens de sortir de cette opération, sauf à trouver de nouveaux acquéreurs, un nouvel opérateur. »

Cinéma et stationnement : inquiétude

Stéphane Saint-André est inquiet pour le cinéma. Au dernier conseil municipal, un avenant a été adopté pour un report du début des travaux.

« Ce n’est qu’un report, certes, mais pour le justifier, on nous parle d‘un nouveau recours de Méga CGR alors que ce recours n’est pas suspensif ! Rien n’empêche de commencer les travaux. J’ai donc demandé au maire ce qu’il nous cache. Des problèmes de stationnement ? Cette question avait été réglée en temps et en heure. Le maire nous parle de Q-Park mais Q-Park n’était pas prévu. Ce qui était prévu, c’était du stationnement gratuit avec possibilité de stationnement limité pour qu’il y ait toujours de la place pour le cinéma. Aujourd’hui, on nous parle de stationnement payant puisqu’on nous parle de Q-Park. »

Qu’est-ce qui a changé ? « Je crois qu’il y a des négociations avec Q-Park. Le maire a décidé d’abandonner les poursuites contre Q-Park sur les conseils de Jacques Mellick et de donner des garanties sur son financement. »

En 2011, la ville avait porté plainte contre Q-Park pour soupçon de favoritisme, à la suite du rapport du cabinet Gaudino sur la délégation de service public pour le stationnement. « Il apparaît que l’acceptation par la précédente équipe municipale des conditions financières de Q-Park, qui dès fin 2004 ressortaient comme préjudiciables pour les finances de la commune, s’est réalisée dans une logique qui ne relevait pas de la défense des intérêts financiers de cette collectivité », lit-on dans ce rapport à la conclusion accablante.

« Les conditions d’attribution de cette délégation de service public concentrent de très nombreux faisceaux de présomption de trucage de marché public assorti de conséquences financières catastrophiques pour la ville. Seule une enquête conduite dans le cade d’une possible information judiciaire permettrait d’identifier les bénéficiaires de ces opérations et d’établir les éventuelles responsabilités pénales. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Notre régle de conduite

Ce blog se veut une référence. A chaque nouvelle fausse information vous trouverez sur ce blog les réponses appropriées. Chaque rumeur sera commentée et décryptée dans la rubrique "Rumeurs et Mensonges" située juste au dessous de ce texte. Les commentaires des partisans de l'opposition à la municipalité UMP UDI n'étant jamais publiés sur les autres blogs, nous avons pris la décision de ne publier aucun commentaire qu'il soit favorable ou défavorable. Par contre il vous est possible de nous envoyer des articles signés en les déposant sur n'importe quel commentaire.

Recherche

Catégories